Pompe à chaleur air eau Bibloc ou Monobloc ? Que choisir ?

Pompe à chaleur air eau Bibloc ou Monobloc ? Que choisir ?

Rate this post

On parle souvent de pompes à chaleur bibloc et parfois de pompes à chaleur monobloc. Selon les pays, l’un ou l’autre type de PAC est plus souvent installé. En France par exemple, 90% des pompes à chaleur installées sont bibloc. Dans cet article nous voyons la différence entre ces deux types de PAC.

  • Monobloc : tout le circuit frigorifique est dans le groupe extérieur.
  • Bibloc : le circuit frigorifique est en deux parties, l’une à l’intérieur et l’autre à l’extérieur

NB : vous pouvez demander un devis pour une pompe à chaleur bibloc ou monobloc, via notre réseau d’installateurs qualifiés RGE Qualipac, via le formulaire ci-dessous (valable en France et Belgique)

La pompe à chaleur Bibloc ou Split

Ce mode de PAC est le plus courant en France, mais pas en Suisse, sauf en région frontalière. La pompe à chaleur bibloc est également appelée split. On comprend facilement le principe. Une partie du circuit frigorifique est dans le groupe extérieur. C’est la partie qui va capter les calories dans l’air extérieur. Elle se compose principalement de l’évaporateur, du compresseur et du détendeur.

Le bloc extérieur est ensuite relié à un module intérieur aussi appelé module hydraulique, par le biais de conduites frigorifiques, dans le but de fermer le circuit frigorifique sur le condenseur. Ce condenseur est le 4ème organe majeur du circuit frigorifique. Il peut prendre la forme d’un échangeur à plaques, ou d’un condenseur coaxial.

C’est lui qui redistribue les calories captées dehors, sur le circuit d’eau de la maison, et au ballon d’eau chaude sanitaire si celle-ci est produit par la PAC.

Le fait qu’il existe une liaison frigorifique entre les deux unités, intérieure + extérieure, signifie que du fluide frigorigène circule en permanence entre l’intérieur et l’extérieur de la maison :

  • Cela représente une charge en fluide frigorigène plus importante que pour un modèle monobloc dont le circuit est cantonné au groupe extérieur.
  • Cela accroit le risque potentiel de fuites de fluide frigorigène, ce qui selon le fluide employé est dommageable pour l’environnement, mais qui bien sûr mettra toute l’installation de pompe à chaleur en défaut jusqu’à détection et réparation de la fuite par un frigoriste.

Ce genre d’installation split nécessite tout le savoir-faire d’un frigoriste, pour effectuer le raccordement intérieur-extérieur dans les règles de l’art, et pour ensuite dépanner si il arrive un incident. Tout chauffagiste n’est pas forcément au bénéfice de ces compétences.

La pompe à chaleur bibloc ou split n’a PAS de meilleures performances qu’une pompe à chaleur monobloc contrairement à ce qu’on peut lire à certains endroits. Il n’y a aucune raison à ce qu’elle ait une meilleure puissance ou un meilleur COP. Tout réside dans la disposition des éléments, juste une histoire de conception et de choix.

La PAC bibloc est contraignante car elle limite votre choix de professionnels.

La pompe à chaleur monobloc

Avec ce mode de pompe à chaleur, le groupe extérieur contient tous les éléments majeurs du circuit frigorifique. C’est à dire l’évaporateur, le compresseur, le détendeur et le condenseur. Le transfert des calories se fait alors sur une conduite d’eau qui relie le groupe extérieur au local technique de l’habitation.

Le fluide frigorifique est cantonné au groupe extérieur. Aucun fluide frigorifique ne passe entre l’intérieur et l’extérieur de la maison.

Il faudra installer des conduites à distance enterrées dans le jardin, dans lesquelles circulera de l’eau avec un peu de glycol pour éviter le gel dans les conditions les plus extrêmes de climat en hiver. Ce glycol entraîne malheureusement une perte de puissance, car l’eau glycolée ne transmet pas aussi bien les calories que l’eau pure, il y a une perte de rendement au passage.

Aucune attestation de manipulation des fluides n’est nécessaire pour un chauffagiste qui installerait ce genre d’appareil, sauf pour la mise en service d’une PAC qui contiendrait plus de 2kg de fluide.

Avec une PAC monobloc :

  • L’installation est plus simple et moins couteuse
  • Il faut quand même compter le prix des conduites à distance pour transporter l’eau entre l’intérieur et l’extérieur. Celles-ci ne sont pas données.
  • Pas besoin de module intérieur dans la maison, donc potentiel gain de place par rapport aux modèles split. Mais à moins que vous soyez des adeptes de la méthode Wim Hof, il vous faudra un ballon d’eau chaude sanitaire quand même.
  • Pas besoin de faire appel à un frigoriste pour l’installation ou le dépannage éventuel, sachant qu’ils restent une denrée rare et que leurs tarifs sont souvent plus élevés que ceux des chauffagistes ou autres installateurs sanitaires.
  • La puissance qui peut être transmise depuis l’unité extérieure est limité au débit d’eau qui peut passer dans les conduites à distance. Ainsi il sera difficile de faire évoluer la puissance du système, si un jour le besoin s’en fait ressentir, puisqu’on ne pourra jamais faire passer plus d’eau dans les conduites qui ont une section fixe. Avec un split on joue sur les paramètres d’un gaz frigorifique pour moduler la puissance, voire on change le gaz, ce qui est plus simple.

Les avantages et inconvénients Bibloc vs Monobloc

AvantagesInconvénients
PAC BiblocBonne transmission de la puissance de chauffage, directement par le fluide frigorifique.
Possibilité de monter en plus haute température d’eau de chauffage, à l’image d’une Daikin Altherma 3H HT.
Plus flexible en termes de modulation de puissance, ou d’évolution de puissance, en faisant un retrofit.
Nécessité d’un frigoriste pour raccorder le circuit frigorifique.
Charge en fluide plus importante
Installation un peu plus onéreuse
– Appareil un peu plus onéreux
Prend de la place à l’intérieur du logement
PAC MonoblocPas besoin de compétences de frigoriste à priori pour raccorder des PAC en individuel si elles ont moins de
2kg de fluide dans leur circuit
– Appareil moins cher
Installation moins chère
– Installation moins gourmande en espace
Moins de risques de fuite de gaz
– Gaz à l’extérieur, donc possibilité d’utiliser en toute sécurité des gaz écologique mais inflammables tels que le propane ou R290 et d’autres
Perte de rendement due au glycol de l’eau qui fait le lien intérieur extérieur.
– Nécessité d’installer des conduites à distance pour le transport de l’eau + pompe de circulation.

La PAC bibloc prend son sens principalement dans le cas d’un besoin en haute température d’eau de chauffage, par exemple si c’est une rénovation sur des radiateurs anciens et qu’on conserve ces radiateurs. Mais alors le COP sera mauvais…plus proche des 2 que des 4. Elle est également pertinente dans le cas d’une habitation qui évoluerait dans le temps et qui nécessiterait plus de puissance dans l’avenir. Il sera plus facile d’adapter la PAC Split aux nouvelles conditions.

La PAC Monobloc prend son sens si le local technique est de faibles dimensions, si la maison ne risque pas d’évoluer grandement, si vous voulez faire des économies sur l’installation et le matériel, ou encore si vous ne voulez pas dépendre de compétences spécialisées de frigoristes parfois difficiles à dénicher. Enfin elle rassure en cantonnant le gaz frigo à l’extérieur de la maison, réduisant un risque d’incendie grave du à un gaz inflammable comme le R32 ou le R290.

L’avenir en Bibloc ou en Monobloc ?

Aujourd’hui en France, comme dit plus haut, la majorité des pompes à chaleur air eau sont sur le modèle split. Et il n’y a qu’à regarder le site d’EDF, qui est obligé de faire la promotion des énergies renouvelables du fait des CEE, pour se rendre compte qu’ils poussent clairement vers les modèles split.

En Suisse, la tendance n’est pas aussi marquée, tout d’abord parce que les constructeurs ne poussent pas au split mais plutôt au monobloc, et ensuite parce que les frigoristes ne sont aussi présents qu’en France, à défaut d’en former un nombre assez conséquent. Les installateurs sanitaires cependant sont très présents partout en Suisse et installent des pompes à chaleur qu’ils peuvent maîtriser et raccorder sans connaissance spécifiques, c’est à dire des modèles monoblocs.

L’avenir sera marqué par l’évolution au niveau des fluides frigorigènes puisque déjà le R410A disparaît au profit d’un R32 au PRP (potentiel de réchauffement planétaire ou GWP en anglais) 3 fois moins élevé (environ 700). Cependant ce fluide est légèrement inflammable. D’autre part, certains constructeurs tels que Vaillant ou encore Alpha-Innotec voit déjà plus loin et utilisent un gaz encore moins dommageable pour la couche d’ozone avec un PRP ridiculement faible de 3, à savoir le propane ou R290. Cependant ce gaz est vraiment plus inflammables. La tendance irait donc dans le sens de la sécurité et on peut imaginer que de plus en plus de fabricants proposeront des modèles monobloc et pousseront vers ces solutions pour des raisons de sécurité avec le gaz R290. Les liaisons intérieur-extérieur se feraient alors en eau plutôt qu’avec ce genre de gaz écologique mais inflammable.

COMPARATIF DE 10 POMPES A CHALEUR SPLIT

X
fr_BEFrench (Belgium)