Sèche-linge Pompe à Chaleur : 7 Inconvénients

Sèche-linge Pompe à Chaleur : 7 Inconvénients

Rate this post

La pompe à chaleur et plus largement le circuit frigorifique est un système que l’on retrouve partout dans notre quotidien et surtout à la maison. Chauffage par pompe à chaleur, frigo, ballon thermodynamique, et de plus en plus la pompe à chaleur s’impose dans nos sèche-linges.

Dans cet article nous allons discuter de 7 inconvénients de ce type de sèche-linge pompe à chaleur ! Bien sûr le sèche linge pompe à chaleur a des avantages, mais parfois c’est utile de prendre le revers d’un sujet pour comprendre le fonctionnement.

1er inconvénient : le prix du sèche-linge pompe à chaleur

La première variable qui vient souvent à l’esprit c’est le prix de la machine. Avec tout un système de pompe à chaleur à l’intérieur, on imagine bien que c’est plus cher que les résistances des sèche-linge classiques à condensation (voire à évacuation s’il en reste).

Le prix d’un sèche-linge pompe à chaleur est environ 30 à 40% plus élevé que celui d’un sèche linge standard à condensation. C’est à dire que pour obtenir une machine qualité, il vous sera compliqué de débourser moins de 500€.

Cependant ce paramètre est à mettre en relief de l’économie d’énergie réalisée grâce à la pompe à chaleur. En effet, avec un COP (coefficient de performance) théorique de 3, vous paierez environ 3 fois moins d’électricité pour le fonctionnement de votre sèche-linge. Et disons que pour être réaliste, vous paierez 2 fois moins.(car plusieurs variables entre en compte que l’on verra par la suite)

Là où un sèche-linge à condensation classique consomme en moyenne 500kWh par année d’électricité, vous n’aurez à payer que 250kWh avec ce sèche-linge pompe à chaleur. Ce qui à 0.18cts € par kWh, à l’heure de la rédaction de cet article, représente une économie de quelques 45€. Après 3 an vous devriez avoir remboursé la différence de prix d’achat comparé à un matériel standard.

2ème inconvénient : Les cycles de séchage plus longs

Un sèche-linge classique à condensation met en route une résistance électrique. La chauffe est très rapide. Cependant une pompe à chaleur besoin d’un certain temps avant de monter en chauffe et d’atteindre la température de séchage. On peut déjà considérer 30 bonnes minutes de plus par rapport à un sèche-linge condensation à résistance.

Par ailleurs, la pompe à chaleur ne va pas monter si haut en température, en comparaison d’une résistance. Le cycle s’allonge donc naturellement. C’est la concession à faire pour faire des économies, et avoir un brin d’écologie dans son foyer 😉

3ème inconvénient : le sèche-linge PAC doit être installé dans un pièce pas trop froide

En effet, une pompe à chaleur est un système qui prend son énergie dans l’air ambiant de la pièce. Par conséquent, afin que tout fonctionne bien et que l’on consomme le moins d’énergie possible (maximisation du COP ou coefficient de performance), on a tout intérêt à ne pas faire fonctionne le séche-linge pompe à chaleur dans une pièce hors-gel mais plutôt dans une pièce à température agréable d’au moins 18-20°C. Sans quoi le COP est mauvais, on consomme plus d’électricité, et le séchage ne se fait pas correctement.

Il faut de plus éviter les variations trop brutales de températures d’ambiance.

Bref c’est un petit inconvénient : il suffira de le mettre dans une salle de bain, ou une buanderie à température correcte, mais pas trop à la cave si elle n’est pas chauffée, ni au garage. Selon la configuration de votre logement, cela peut être embêtant.

4ème inconvénient : Il vaut mieux trier le linge avant de le mettre au sèche-linge

Fini le temps où vous lanciez les vêtements de toutes sortes dans le tambour de votre sèche-linge. Pourquoi ? Parce que mélanger les différentes fibres textiles peut perturber le système de détection et provoquer un arrêt du programme trop tôt.

Vous vous retrouvez alors avec un linge encore humide. Conséquence : vous allez relancer un nouveau cycle de séchage si vous avez la flemme (et étendre le linge à l’ancienne si vous avez du courage). Dans le premier cas, vous ruinez toute l’économie supposée due à la pompe à chaleur, puisque vous le faites fonctionner le double du temps ou presque. Dans le second cas (étendoir) vous avez l’impression d’avoir fait un achat inutile et c’est désagréable.

C’est souvent la raison principale pour laquelle pas mal d’utilisateurs de sèche-linge pompe à chaleur se plaignent d’un linge trop humide en sortie et laisse des avis négatifs. En fait, c’est la prise en main du sèche-linge PAC qui n’est pas évidente, quand on en a jamais eu, et il faut s’habituer à ces nouvelles contraintes et en faire des habitudes.

5ème inconvénient : Le sèche-linge pompe à chaleur nécessite un peu plus d’entretien

Eh oui vous avez maintenant une pompe à chaleur à la maison et c’est tout de même assez fragile si on n’y prend pas garde. Il faudra respecter 3 consignes :

  1. Nettoyer après chaque utilisation le filtre à peluches : à vrai dire c’est une question d’hygiène, mais parfois on oublie ou on a pas envie. Et si les peluches viennent se coller dans le circuit frigo et encrasser un élément, cela aura pour effet d’empêcher la bonne circulation d’air et donc le bon fonctionnement de la PAC et par suite le séchage de bonne qualité.
  2. Nettoyer le filtre évaporateur toutes les deux semaines ou selon consignes fabricant : autrement les conséquences sont les mêmes que ci-dessus : cela demande donc un peu plus de discipline.
  3. À intervalles de temps réguliers mais assez longs quand même (tous les ans par exemple) vérifier que le circuit frigo n’est pas encrassé sur un élément comme le condenseur ou l’évaporateur. Autrement c’est pareil le séchage n’est pas bon.

6ème inconvénient : Prendre garde à la charge du tambour sèche linge pompe à chaleur

En effet, il ne faudra pas trop charger le tambour. Si il est donné pour 8kg, chargez 8kg dans la mesure du possible +/- 10% à vue d’oeil (vous aurez l’habitude). Si vous chargez 10kg par exemple, c’est trop. Le tambour ne pourra pas brasser correctement le linge et cela ne séchera pas correctement (cela ne pardonne pas avec ce type de sèche-linge car on a pas une résistance ultra puissante qui chauffe bien fort pour rattraper l’erreur).

Il ne faudra pas non plus sous-charger le tambour. Le risque c’est que la sonde de détection ne se déclenche pas et qu’il y aie un arrêt du programme avant séchage complet. Votre linge sera alors humide.

7ème inconvénient : Le système de pompe à chaleur reste sujet à fuites

Si votre machine prend un coup, ou si vous omettez pendant quelques temps l’entretien régulier comme demandé par le fabricant, alors cela risque de vous coûter du temps et de l’argent.

Si une fuite de liquide frigorigène survient, à moins que vous soyez frigoriste, il vous sera difficile de détecter et de réparer. Vous constaterez simplement que le sèche-linge pompe à chaleur ne fonctionne plus. Et la réparation d’un circuit frigo demande des compétences de frigoriste qui coûte cher, et pourrait tout simplement ruiner toutes les économies sur plusieurs années.

En conclusion :

Le sèche-linge pompe à chaleur est un système qui offre l’avantage des économies sur la facture d’électricité ainsi que le bonheur moral d’œuvre pour un monde plus écologique (quoi qu’un étendoir et de l’huile de coude le serait probablement beaucoup plus en réalité). Cependant on note deux gros inconvénients qui sont :

a) Le séchage peut-être deux fois plus long, voire à refaire, surtout si on ne maîtrise pas bien le tri des vêtements (ou si on a pas envie)

b) Il faudra redoubler d’attention concernant l’entretien et faire preuve d’un minimum de discipline pour s’en occuper. Mais cela reste à la portée de tout le monde.

Le coût n’est pas vraiment un problème puisqu’il sera rentabilisé à priori si on surmonte les deux inconvénients repris ci-dessus.

fr_CAFrench (Canada)