Pompe à Chaleur qui n’est pas assez puissante : Que Faire ?

Pompe à Chaleur qui n’est pas assez puissante : Que Faire ?

Rate this post

Avec la multiplication des aides d’Etat pour l’installation des pompes à chaleur, de plus en plus d’entreprises prennent le train en marche et veulent vous vendre une installation complète de pompe à chaleur, souvent air eau car c’est le plus simple à mettre en œuvre et le plus économique pour vous.

Cependant, toutes ces entreprises ne sont pas en mesure d’assurer un dimensionnement dans les règles de l’art. Beaucoup sont capables de dimensionner à vue d’œil, un peu à l’arrache comme on dit. Tant que l’installation est en plaine, et dans un climat pas trop rude, ça peut passer sans trop de dégâts. Mais dans de nombreux cas, si la puissance est insuffisante ou surestimée, votre confort s’en verra probablement détérioré, et l’usure de la machine accélérée.

Dans cet article, après avoir vu le rôle de la puissance dans une installation de pompe à chaleur, nous verrons les causes et les conséquences d’une puissance insuffisante, et finirons par quelques solutions pour y pallier si vous êtes dans ce cas.

La pompe à chaleur et la puissance qu’elle développe

La pompe à chaleur est une machine thermodynamique capable de capter des calories dans un milieu extérieur tel que l’air ou l’eau, et de les restituer à l’eau de votre réseau de chauffage ou à l’air de votre pièce (selon qu’il s’agisse d’une PAC Air Eau ou d’une PAC air air)

Sa puissance est le nombre de Kilowatts qu’elle développe et qu’elle peut fournir à votre habitation pour lutter contre les déperditions thermiques de votre enveloppe ET satisfaire à vos besoins en eau chaude sanitaire si elle s’occupe aussi de cela.

Avant de se décider pour une pompe à chaleur, il faut clairement calculer le besoin approximatif et l’arrondir à 10 ou 20% au dessus, afin d’être sûr de satisfaire au besoin en chauffage + eau chaude sanitaire.

La puissance de la pompe à chaleur se détermine en considérant les conditions les plus extrêmes de l’année, afin que même dans ces conditions vous puissiez bénéficier des avantages de la pompe à chaleur pour vous chauffer uniquement avec cette dernière sans avoir recours à un appoint.

Si la puissance de la pompe à chaleur est sous-estimée, lors des périodes de forte demande en chauffage + eau chaude sanitaire, même si elle est au max. de ses possibilités, elle ne vous apportera pas satisfaction et vous risquez d’avoir froid ou de manquer d’eau chaude.

Un bon installateur en pompe à chaleur vous recommandera souvent de diminuer d’abord les déperditions thermiques de votre habitation, afin de diminuer cette puissance que la pompe à chaleur devra fournir, et ainsi de diminuer le montant de votre investissement.

Les calculs de puissance se font sur la base d’un bilan thermique si celui ci est disponible (cas des bâtiments neufs). Si il s’agit d’une rénovation, le calcul de la puissance se base plutôt sur la consommation antérieure en énergies fossiles, en regardant combien vous consommiez de gaz ou fioul et en faisant l’équivalence avec des Kilowatts Heure. Avec ce montant de KWh nécessaire, et en considérant qu’une pompe à chaleur tourne statistiquement un certain nombre d’heures selon la situation géographique (plaine ou montagne) alors par une division on obtient la puissance en KW.

Pourquoi une pompe à chaleur n’est pas assez puissante

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une pompe à chaleur peut s’avérer pas assez puissante :

L’expérience et la qualification de l’installateur

Si votre installateur n’a pas les labels requis pour l’installation des pompes à chaleur, et travaille avec des fournisseurs non officiels (grossistes ou semi-grossistes), il se peut que personne dans l’équipe ne soit en mesure de déterminer la puissance exacte dont vous avez besoin pour couvrir votre chauffage et votre eau chaude.

Les examens à passer pour obtenir les labels pompe à chaleur, obligent les entreprises à se former sur le dimensionnement correct.

Un installateur qui manque d’expérience peut également se tromper dans l’installation, impliquant pour vous une installation avec des pièces qui manquent ou des organes essentiels montés à l’envers.

Vous pouvez voir dans ce témoignage ce qui peut arriver dans ce cas !

Une pompe à chaleur vieillissante, avec des composants usés ou mal entretenus

Si votre pompe à chaleur commence à avoir de l’âge ou que vous ne faites que rarement les entretiens recommandés (comme sur une voiture), alors il se peut que des organes vitaux tels que le compresseur ne fonctionnement plus comme dans leur jeunesse et que par conséquent les valeurs théoriquement atteignables par la machine neuve ne le soit plus aujourd’hui.

C’est pourquoi un entretien régulier est important, tous les deux ans.

Des conditions climatiques extrêmes

Si vous habitez dans un endroit où les conditions climatiques peuvent s’avérer vraiment extrêmes, souvent à la montagne, alors il se peut que la puissance ne soit pas suffisante.

Si par exemple il fait -20°C la plupart des pompes à chaleur fonctionneront en mode dégradé. C’est à dire qu’elle continueront à tourner, mais ne fourniront pas la température de consigne demandée. Elle fourniront quelques degrés en dessous. C’est pourquoi en montagne il est souvent pertinent de complémenter la pompe à chaleur avec une chaudière en relève. La plupart des PAC on aussi une relève électrique pour les cas extrêmes mais cela peut ne pas suffire si il fait vraiment très froid.

Cependant, selon les régions, ce genre de situation peut être anticipé et discuté avec le propriétaire. Vous devez alors accepter une dérive vers le bas de la température ambiante si les conditions deviennent extrêmes, en sachant que cela reste rare et ne dure jamais très longtemps.

La cause la plus courante de pompe à chaleur pas assez puissante est le sous-dimensionnement et la mauvaise approximation du projet.

Une panne ou défaillance de la pompe à chaleur tout simplement

Comme pour toute machine, il se peut qu’un composant soit défaillant. Le compresseur par exemple. Il se peut que vous ayez une fuite de fluide frigorigène, ou encore un échangeur encrassé.

Bref faites appel à votre installateur ou dépanneur frigoriste afin qu’il identifie les causes de ce problème.

Pompe à chaleur pas assez puissante : conséquences

Si vous vous retrouvez sans le savoir avec une pompe à chaleur pas assez puissante pour votre habitation, les conséquences peuvent être les suivantes :

Un manque de confort

Quand la température passe sous les 0°C, il se peut que votre pompe à chaleur ne devienne plus suffisante pour vous chauffer. Vous le réaliserez lors de votre premier hiver.

Si celle-ci assure votre eau chaude sanitaire, c’est d’autant plus important d’éviter de vous retrouver dans cette situation.

Une usure prématurée des composants

Si la pompe à chaleur est sous-dimensionnée, donc pas assez puissante, alors elle essaiera sans arrêt de satisfaire la température de consigner demandée, sans toutefois y parvenir. Ce qui implique qu’elle tournera tout le temps, sans arrêt.

Dans une situation normale, avec un bon dimensionnement, lorsque la température de consigne est atteinte, les organes de la pompe à chaleur se mettent en veille, ce qui leur permet de s’économiser et de préserver la durée de vie de la machine.

Si votre pompe à chaleur n’est pas assez puissante, elle sera constamment sous tension, sa durée de vie diminuera, et votre investissement s’en trouvera très détérioré. Vous ne verrez probablement jamais la période où votre investissement se trouve compensé.

Une facture exorbitante

Si votre équipement en manque de puissance, est affublé d’une résistance électrique de secours, celle-ci n’aura de cesse de se mettre en route pour satisfaire les températures de consigne demandées. Alors vous vous chaufferez tout simplement en électrique. Et vous serez étonné(e)s de voir que votre facture est plus élevé que lorsque vous fonctionniez au gaz, au fioul/mazout ou encore à l’électrique standard.

Solutions pour éviter une PAC pas assez puissante ou pour y pallier

Si vous avez le soupçon d’avoir une pompe à chaleur pas assez puissante, avant d’accuser qui que ce soit il faut analyser les causes du problème.

Les bons installateurs, certifiés, surdimensionnent toujours les machines de 10 à 20%. Il faut prendre une marge d’approximation afin de vous assurer d’être dans le confort. Est-ce votre cas ? Vérifiez-le, soit en comparant la consommation de la PAC en KWh à votre consommation antérieur en énergies fossiles ou électrique pure, soit en vérifiant ce que dit le bilan thermique ou autre certificat énergétique à votre disposition. Faites votre petite enquête, si vous ne l’aviez pas faite lors de la vente.

Faites toujours appel à un installateur qui possède tous les labels, RGE en France par exemple, GSP en Suisse, RESCERT en Belgique, etc. Celui-ci est passé par une formation qui insiste sur ces points de dimensionnement.

Si vous êtes conscients que la période actuelle est très froide et que votre machine ne peut assurer la consigne que via l’aide d’une résistance électrique, et que vous avez froid, alors il se peut que la résistance soit cramée, mal câblée ou qu’il y ait eu un oubli de câblage de cette résistance. Il se peut aussi que sa puissance soit trop faible, auquel cas vous pouvez ajouter un étage de résistance ou en mettre une plus puissante.

Il se peut aussi que votre groupe extérieur soit complètement givré (bloc de glace au niveau de l’évaporateur), si le système de dégivrage n’assure pas son rôle correctement. Dans ce cas, le système a toutes les difficultés à pomper suffisamment de calories à l’extérieur pour assurer votre chauffage. Il faut réparer le cycle de dégivrage.

Pratiquez toujours un entretien régulier sur la pompe à chaleur, pour éviter toute défaillance.

COMPARATIF DE 10 POMPES A CHALEUR SPLIT

X
fr_FRFrench (France)