Les avis et nos conseils pour installation de panneaux photovoltaïques

Table des matières

Au 1er janvier 2023, la France comptait plus de 237 000 installations solaires en autoconsommation… un nombre qui devrait continuer à croître dans le contexte de la flambée des prix de l’énergie, de la prise de conscience environnementale et de la poursuite de la baisse des coûts d’achat et d’installation de ces équipements.

Vous cherchez à réduire votre facture d’électricité tout en faisant un geste pour la planète ? Les panneaux solaires photovoltaïques peuvent être une solution efficace et durable, à condition de s’informer en amont pour faire des choix éclairés. 

Avant de vous lancer dans un projet d’installation, il est important de connaître les avantages et les inconvénients de cette technologie, ainsi que les démarches administratives à effectuer et les critères à prendre en compte pour choisir le bon installateur. Il est également CRUCIAL de consulter les avis des consommateurs pour éviter les mauvaises surprises et poser les bonnes questions à votre prestataire. C’est parti !

Notre avis sur les panneaux solaires photovoltaïques

L’installation des panneaux solaires photovoltaïques est-elle forcément rentable ? Ce projet est-il faisable dans toutes les situations ? On parle beaucoup des avantages des panneaux solaires en termes d’économies énergétiques, de performance et de baisse du bilan carbone. Mais quid de leurs inconvénients ? On vous dit tout…

Les panneaux solaires : un investissement forcément rentable ?

C’est un fait : la rentabilité des installations photovoltaïques s’est largement améliorée lors des dix dernières années, et l’investissement en panneaux photovoltaïques a gagné en attractivité, à la fois pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Cette amélioration de la rentabilité dans le temps s’explique par quatre facteurs économiques, technologiques et réglementaires :

  1. Baisse des prix des panneaux solaires. Grâce à l’évolution des procédés de fabrication, à la production à grande échelle et à la concurrence sur le marché, notamment avec l’arrivée d’acteurs chinois, le coût de production et d’installation des panneaux solaires a considérablement baissé lors des 20 dernières années. Certains observatoires estiment d’ailleurs cette baisse à – 80 % si l’on compare 2023 à 2008 ;
  2. Allongement de la durée de vie des panneaux. Les installations photovoltaïques modernes affichent une durée de vie moyenne qui approche des 30 ans, avec des courbes de perte de rendement moins abruptes, qui se stabilisent autour de 80 à 88 % sur 20 ou 25 ans. La fiabilité des panneaux solaires récents réduit le coût de réparation et de dépannage et permet donc d’accélérer l’amortissement de l’investissement ;
  3. La flambée des prix des énergies fossiles. La hausse du coût de l’énergie, notamment dans le contexte de la guerre en Ukraine, rend les énergies renouvelables comme le solaire plus compétitives ;

4. Les incitations gouvernementales. La France propose des aides financières et des incitations fiscales pour encourager l’adoption des énergies renouvelables. Citons la TVA à taux réduit pour certaines installations photovoltaïques, divers dispositifs comme MaPrimeRénov’, ainsi que la prime à l’autoconsommation et l’obligation d’achat par EDF (ou autre Entreprise Locale de Distribution) pour le surplus d’électricité produite, même s’il ne s’agit pas d’aide à proprement parler.

Nous avons donc répondu à une partie de la question : les installations photovoltaïques ont gagné en rentabilité au fil des ans… mais l’investissement est-il forcément rentable ? Tout dépend de son exécution et du respect des bonnes pratiques en la matière. Il faut distinguer ici les variables sur lesquelles le consommateur a la main des variables exogènes : 

  • Variables sur lesquelles vous avez la main : tout ce qui concerne le choix de vos panneaux photovoltaïques (marque, puissance, dimensionnement du projet) ainsi que le choix de l’installateur. Nous en parlons plus bas.
  • Variables exogènes, sur lesquelles vous n’avez pas la main. Il s’agit par exemple des conditions climatiques. Toutes choses étant égales par ailleurs (hors climat), une même installation photovoltaïque sera rentabilisée plus rapidement dans le sud de la France pour des raisons évidentes d’ensoleillement. Aussi, vous n’êtes jamais à l’abri d’une année anormalement « peu ensoleillée », même dans le sud.

Il vous appartient donc de faire des choix éclairés sur les variables sur lesquelles vous avez la main pour favoriser une rentabilisation rapide de votre investissement en panneaux solaires photovoltaïques. Si vous faites tout dans les règles de l’art, vous pourrez rentabiliser votre installation en 10 à 15 ans.

Les panneaux photovoltaïques sont-ils adaptés à toutes les configurations ?

Les panneaux photovoltaïques ont beau être une solution efficace pour réduire sa facture énergétique et baisser le bilan carbone de son foyer ou de son entreprise, ils ne sont pas nécessairement adaptés à TOUTES les configurations. 

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour déterminer si une installation photovoltaïque fait sens dans telle ou telle situation, et seul un professionnel qualifié et expérimenté saura poser un verdict fiable et pertinent. Il se basera notamment sur les 8 critères suivants pour donner un avis éclairé sur la faisabilité de votre projet d’installation solaire photovoltaïque.

#1 Ensoleillement 

Les régions à fort ensoleillement, notamment le sud de la France, bénéficient d’une production d’énergie solaire plus importante. Par exemple, une installation solaire à Toulouse produira environ 30 % d’énergie en plus qu’une installation similaire à Lille. Cependant, même dans les régions moins ensoleillées, les panneaux solaires peuvent être rentables grâce aux incitations gouvernementales et aux économies réalisées sur les factures d’énergie, à condition que l’installation soit ingénieusement pensée et réalisée ;

#2 L’orientation et l’inclinaison des panneaux 

L’orientation optimale pour les panneaux solaires en France est plein sud. Une déviation de 30 degrés vers l’est ou l’ouest peut entraîner une diminution de la production d’énergie de 10 à 15 %. Une inclinaison de 30 à 35 degrés permet de capter le maximum de lumière solaire. Une inclinaison trop faible ou trop élevée peut réduire la production d’énergie de 5 à 10 %. 

Parfois, la disposition du toit (pente unique orientée vers l’est), l’ombrage (arbres, bâtiments voisins, cheminées, antennes) et d’autres contraintes architecturales ou esthétiques ne permettent pas  d’optimiser l’orientation et l’inclinaison des panneaux, ce qui peut nuire à la rentabilité du projet ;

#3 Surface et espace disponibles

La surface nécessaire pour un système solaire résidentiel moyen peut varier légèrement en fonction de la puissance des panneaux solaires et de leur rendement. Ainsi, pour chaque panneau de 300 W, il faudra compter entre 1,6 et 1,85 m² de surface. Par exemple, une installation de 3 kWc nécessitera une surface d’environ 16 à 18,5 m². Ces chiffres sont donnés à titre indicatif et peuvent varier en fonction des caractéristiques spécifiques de chaque panneau.

Si la surface de toiture disponible n’est pas suffisante pour accueillir l’ensemble des panneaux solaires nécessaires à la production souhaitée, plusieurs solutions peuvent être envisagées :

  1. Utiliser des panneaux solaires à haut rendement : ces panneaux, bien que souvent plus coûteux, permettent de produire davantage d’énergie sur une surface réduite ;
  2. Installer les panneaux solaires sur un support au sol : si l’espace disponible sur le toit est limité, vous pouvez toujours envisager une installation au sol, dans le jardin ou sur une parcelle dédiée, à condition de disposer de suffisamment d’espace libre et ensoleillé ;
  3. Répartir les panneaux solaires sur plusieurs toitures : si votre habitation dispose de plusieurs toits orientés de manière favorable, il est possible de répartir les panneaux solaires sur ces différentes surfaces ;
  4. Opter pour une installation en autoconsommation partielle : dans ce cas, vous pouvez choisir d’installer un nombre réduit de panneaux solaires pour couvrir une partie de vos besoins énergétiques, en complément de l’énergie fournie par le réseau électrique.

#4 La structure et solidité du bâtiment 

Les panneaux solaires et les équipements associés peuvent peser jusqu’à 15 kg/m². Si la structure du bâtiment n’est pas suffisamment solide, des travaux de renforcement peuvent être nécessaires, ce qui augmentera le coût global de l’installation.

Si la toiture nécessite des réparations importantes ou un remplacement prochain, il est préférable de réaliser ces travaux avant d’installer des panneaux solaires pour éviter des coûts supplémentaires liés au démontage et à la réinstallation du système solaire.

#5 La consommation énergétique 

Les panneaux solaires sont adaptés à diverses configurations, y compris les bâtiments à forte consommation d’énergie, tels que les entreprises industrielles, les centres commerciaux ou les exploitations agricoles, mais aussi les ménages. Une installation solaire bien dimensionnée permet de répondre à une partie significative, voire à la totalité, des besoins énergétiques d’un foyer. Par exemple, une installation de 3 à 6 kWc peut couvrir entre 30 et 60 % de la consommation d’énergie d’un ménage moyen en France.

#6 Occupation du logement

On en parle peu, mais c’est un point important qui peut miner votre investissement. Si vous prévoyez de déménager dans un avenir proche, la rentabilité de l’installation solaire pourrait être réduite en raison du temps limité pour récupérer l’investissement initial et au coût de démontage et de réinstallation.

#7 Coût et rentabilité de l’installation photovoltaïque

Voici quelques situations dans lesquelles le budget et la rentabilité pourraient poser problème :

  • Investissement initial élevé : si le coût d’installation des panneaux solaires et des équipements associés dépasse le budget du propriétaire (aides comprises), le projet photovoltaïque peut être irréalisable ;
  • Faible rentabilité : si la production d’énergie solaire est insuffisante en raison de facteurs exogènes comme une faible exposition au soleil, une orientation inadéquate ou des contraintes d’espace, la rentabilité de l’installation pourrait ne pas justifier l’investissement initial ;
  • Période de retour sur investissement trop longue, en raison de facteurs d’une faible production d’énergie par exemple, le projet peut poser question ;
  • Changements futurs dans les incitations gouvernementales : la TVA réduite, les primes à l’autoconsommation et la possibilité de revendre le surplus d’énergie jouent un rôle crucial dans la rentabilité des installations solaires. Si ces incitations venaient à diminuer ou à disparaître, la rentabilité du projet serait affectée.

#8 Les réglementations locales

Dans certaines zones protégées comme les sites classés ou les secteurs sauvegardés, des restrictions spécifiques peuvent s’appliquer aux installations solaires. Il est essentiel de consulter les règles locales et de demander les autorisations nécessaires avant de commencer le projet.

Comme vous pouvez le constater, les conditions qui déterminent la faisabilité d’un projet d’installation photovoltaïque ne sont pas vraiment difficiles à réunir. C’est d’ailleurs ce qui explique l’engouement des ménages pour cette solution qui garantit de belles économies d’énergie tout en faisant un geste pour la planète.

Panneaux solaires : avantages et inconvénients pour un choix éclairé

avis panneaux photovoltaiques interview

Nous avons écumé des centaines et des centaines d’avis de consommateurs qui se sont équipés en panneaux solaires pour identifier les principaux avantages et inconvénients perçus. Nous avons accompagné chaque avantage et chaque inconvénient par des exemples et/ou des conseils de professionnels.

AvantagesExemples / Conseils pratiques
Économies d’énergieUn foyer consommant 3 500 kWh par an et disposant d’une installation de 3 kWc peut économiser environ 40 à 50 % sur sa facture d’électricité. Analysez votre consommation d’énergie et dimensionnez votre installation en conséquence pour maximiser les économies réalisées.
Revente du surplusChoisissez un contrat d’achat adapté à votre situation (autoconsommation avec vente du surplus ou vente totale) pour optimiser la rentabilité de votre installation.
Indépendance énergétiquePour une indépendance énergétique satisfaisante, envisagez d’installer un système de stockage d’énergie, comme une batterie, pour stocker l’énergie produite pendant la journée et l’utiliser la nuit.
ÉcologieSensibilisez votre entourage aux bénéfices environnementaux des installations solaires pour encourager la transition énergétique à votre échelle.
Valorisation immobilièreUne maison équipée de panneaux solaires peut voir sa valeur augmenter sur le marché immobilier. Veillez à entretenir régulièrement votre installation pour préserver sa valeur ajoutée.
Création d’emplois locauxLe développement du secteur solaire crée des emplois locaux, notamment pour les installateurs et les entreprises de maintenance.
Entretien légerContrairement à ce que l’on pourrait penser, les panneaux photovoltaïques ne nécessitent que peu d’entretien, pour peu que l’installation ait été faite dans les règles.
Aides et incitationsL’Etat donne un coup de pouce intéressant pour réduire le reste à charge.
InconvénientsExemples / Conseils pratiques
Coût initial élevéRenseignez-vous sur les aides financières disponibles pour réduire le coût initial de votre installation. Les prix des panneaux solaires ont baissé ces 20 dernières années, rendant l’investissement plus abordable.
Maintenance et réparationBien que les panneaux solaires soient généralement fiables, ils peuvent parfois nécessiter des réparations ou un entretien. Choisissez un installateur de confiance et assurez-vous de suivre les recommandations d’entretien pour prévenir les pannes et dégradations coûteuses à réparer.
EsthétiqueCertains propriétaires peuvent trouver les panneaux solaires inesthétiques. Explorez les options de panneaux intégrés au bâti ou de tuiles solaires pour une installation plus discrète.
Limitations géographiquesLes régions à fort ensoleillement sont plus adaptées aux installations solaires, mais des panneaux solaires peuvent être installés dans des régions moins ensoleillées à condition d’adapter la taille et l’orientation de l’installation.

Avis des utilisateurs : 5 règles d’or à respecter pour réussir votre installation photovoltaïque

Notre équipe d’experts a, là encore, mobilisé son expérience pour vous compiler les 5 règles d’or les plus citées par les utilisateurs pour rentabiliser votre installation photovoltaïque.

  1. Pensez longue durée et faites preuve d’anticipation : évaluez minutieusement votre consommation d’énergie actuelle et projetez-vous dans l’avenir. Par exemple, si vous prévoyez d’acheter un véhicule électrique dans les prochaines années, pensez dès maintenant à la borne de recharge pour adapter la puissance de votre installation solaire en conséquence. Prenez également en compte les changements familiaux, comme un départ à la retraite ou l’arrivée d’un enfant qui peuvent impacter votre consommation.
  2. Ne faites pas de compromis sur la qualité du matériel : vous faites un investissement sur le long terme. Choisissez donc des panneaux solaires de marques reconnues, comme SunPower, LG ou encore DualSun si vous recherchez du made in France. Ces marques proposent des équipements performants avec des garanties de performance supérieures à 20 ans et une durée de vie de 30 ans ou plus, avec un rendement très correct après 20 ans. De même, privilégiez des onduleurs de qualité, comme ceux fabriqués par SMA ou SolarEdge, pour assurer un rendement optimal et une maintenance simplifiée… sachant que les onduleurs bénéficient généralement d’une garantie beaucoup moins importante (autour de 10 ans) ;
  3. Privilégiez l’expertise locale dans la mesure du possible : trouvez un installateur expérimenté et certifié RGE dans votre région. Par exemple, si vous habitez en Bretagne, cherchez un professionnel qui a déjà réalisé des installations dans des zones exposées aux vents forts et aux embruns salins. Demandez des références locales et prenez le temps de visiter des installations déjà réalisées pour évaluer la qualité du travail. Les avis des clients peuvent également vous aiguiller, que ce soit sur les plateformes d’avis ou les forums spécialisés ;
  4. Maximisez l’autoconsommation et la revente du surplus : adaptez vos habitudes de consommation pour utiliser au maximum l’énergie produite par vos panneaux solaires. Par exemple, programmez vos appareils électroménagers pour fonctionner pendant les heures d’ensoleillement. En cas de surplus, renseignez-vous sur les dispositifs de revente d’électricité : un contrat d’achat avec EDF ou un autre fournisseur d’énergie vous permettra de vendre l’énergie non consommée à un tarif garanti pour 20 ans ;
  5. Entretien et suivi de performance : assurez un entretien régulier et intelligent de votre installation. Par exemple, effectuez un nettoyage annuel des panneaux solaires avec de l’eau déminéralisée pour éviter les dépôts de calcaire. Surveillez régulièrement la production de votre installation grâce à un système de monitoring, comme l’application mobile SolarEdge, qui vous permettra de suivre la production en temps réel et d’identifier rapidement les éventuelles anomalies pour éviter qu’elles ne causent des pannes coûteuses à réparer.

Comment choisir le bon installateur pour vos panneaux solaires photovoltaïques ?

Le choix de l’installateur conditionne en grande partie la réussite et la rentabilité de votre projet d’installation photovoltaïque. Un installateur compétent et expérimenté vous guidera tout au long du processus, de la planification à la mise en service de votre système, en passant par le dimensionnement et la sélection des meilleurs équipements.

Nous avons compilé pour vous 7 critères décisifs qui vous aideront à faire un choix éclairé.

#1 Les certifications et labels de qualité 

Avant de signer un contrat, demandez à l’installateur de vous fournir une copie de ses certifications. Recherchez la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), QualiPV et QualiSol. Consultez les sites web des organismes de certification pour vérifier la validité des labels et certifications que l’installateur prétend avoir.

#2 Les retours d’expérience et les recommandations d’autres clients 

Pour vérifier la véracité des avis clients, recherchez des retours sur des plateformes indépendantes et non modérables par l’installateur comment Google My Business et Trustpilot. Faites également appel à votre réseau personnel pour obtenir des recommandations.

#3 La transparence sur les prix et les garanties

Demandez à l’installateur de vous expliquer en détail chaque élément du devis et n’hésitez pas à faire des recherches en ligne pour vérifier que les prix proposés sont conformes à ceux du marché.

#4 La disponibilité et la réactivité de l’installateur en cas de problèmes 

Testez la réactivité de l’installateur en lui posant des questions par email ou par téléphone. Un délai de réponse rapide et une communication claire sont des signes d’un bon service client.

#5 La qualité des panneaux solaires proposés 

Recherchez des avis et des tests indépendants sur les marques et les modèles de panneaux solaires, d’onduleurs et de supports de fixation proposés. Vous pouvez également demander à l’installateur de vous fournir des fiches techniques ou des rapports de tests des produits.

#6 L’expertise technique et l’expérience de l’installateur

Pour vérifier l’expérience de l’installateur, demandez des preuves de ses réalisations antérieures, avec par exemple des photos de projets similaires ou des témoignages de clients. Vous pouvez également consulter le registre du commerce pour vérifier l’ancienneté de l’entreprise.

#7 Le service après-vente

Pour évaluer la qualité du service après-vente, consultez les avis en ligne mentionnant spécifiquement le SAV et posez des questions précises à l’installateur sur les délais d’intervention, les frais éventuels et les conditions de maintenance.

En suivant ces conseils, vous devriez être en mesure de choisir un installateur compétent et digne de confiance pour votre projet photovoltaïque.

Les démarches administratives à effectuer pour une installation de panneaux photovoltaïques

Les autorisations à obtenir auprès de la mairie et les démarches auprès du fournisseur d’électricité

Voici un aperçu des principales étapes à suivre pour installer des panneaux photovoltaïques sur votre propriété. Chaque étape décrite dans le tableau ci-dessous vous guidera à travers les démarches administratives nécessaires pour mener à bien votre projet solaire, depuis la déclaration préalable des travaux jusqu’à la mise en service de votre installation.

Nom de l’étapeDescription
Déclaration préalable des travauxEffectuez une déclaration préalable de vos travaux d’installation de panneaux photovoltaïques auprès de votre mairie. La demande est obligatoire pour toutes les puissances et pour les installations à une hauteur supérieure à 1,80 m. Le délai d’instruction est d’un mois maximum, deux mois pour une zone classée.
Demande de raccordementChoisissez entre l’autoconsommation, l’autoconsommation avec vente du surplus ou la vente totale de l’électricité produite. 
Constituez votre dossier de demande de raccordement auprès d’Enedis, incluant l’autorisation d’urbanisme, le plan de situation du terrain, le mandat de votre installateur, et votre choix entre la revente et/ou consommation de votre production d’électricité. 
Enedis étudie votre dossier et vous transmet une proposition de raccordement.
Attestation de conformité électrique (CONSUEL) et Convention d’Autoconsommation Sans Injection (CACSI)Après les travaux de raccordement, obtenez une attestation de conformité pour assurer la sécurité de votre installation électrique. Pour l’autoconsommation totale avec une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, fournissez une attestation de conformité sur l’honneur et signez la CACSI avec Enedis.
Vente d’électricité solaire : contrat d’achatSi vous ne choisissez pas l’autoconsommation totale, passez un contrat avec EDF OA (Obligation d’Achat) pour vendre votre production d’électricité. La demande du contrat d’achat est incluse dans la demande de raccordement. Vous bénéficierez des tarifs de rachat correspondants à la puissance de votre installation et au mode d’injection retenu.
Mise en service de votre installation solaireProcédez à la mise en service de vos panneaux solaires dans les 18 mois suivant votre demande de raccordement.

Les subventions et aides financières disponibles pour les projets solaires (en France)

Pour inciter les ménages à négocier le virage écologique et réduire leur dépendance aux énergies fossiles, l’Etat propose une batterie d’aides financières pour les aider à financer leurs projets d’installations photovoltaïques. Ces aides vous permettront de réduire le reste à charge, d’étaler les dépenses sur la durée et donc d’accélérer la rentabilisation de votre investissement. Synthèse : 

  1. L’obligation d’achat. Ce n’est pas une aide à proprement parler. En effet, l’Etat fixe un prix de revente du surplus d’électricité, sur un contrat d’une durée de 20 ans et qui court dès que votre installation photovoltaïque est en service. Les tarifs de revente changent chaque trimestre, et dépendent de deux facteurs : type de vente (totalité de la production, ou surplus d’électricité après autoconsommation), et puissance de l’installation ;
  2. La prime à l’autoconsommation. Si vous consommez vous-même la production de vos panneaux solaires, vous avez droit à cette prime qui se répartit sur les 5 premières années de fonctionnement de votre installation. Les montants de la prime varient chaque trimestre, mais ils se situent autour de 430 € par kWc pour les installations inférieures ou égales à 3kWc, autour de 320 € par kWc pour les installations entre 3 et 9 kWc, 180 € par kWc pour les installations entre 9 et 36 kWc, et 90 € pour les installations entre 36 et 100 kWc.
  3. La TVA à taux réduit. Si votre installation photovoltaïque a une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, vous bénéficiez d’une TVA à taux réduit de 10 % (au lieu de 20 %). A noter : l’installation d’un panneau thermique ou d’une pompe à chaleur vous permet de bénéficier d’un taux de TVA encore plus avantageux, fixé à 5,5 % ;
  4. L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ). Il peut atteindre jusqu’à 30 000 € sur les installations destinées à produire de la chaleur. Attention : les panneaux solaires photovoltaïques ne sont pas éligibles. Ce prêt couvre plutôt les panneaux aérovoltaïques (capteurs solaires hybrides à air) et les panneaux solaires thermiques ;
  5. MaPrimeRénov’, qui permet de financer les panneaux solaires thermiques produisant de l’eau chaude sanitaire et les panneaux solaires hybrides (ou PVT) qui produisent à la fois de l’électricité et de l’eau chaude sanitaire ;
  6. MaPrimeRénov’ Sérénité, anciennement « Habiter Mieux Sérénité », destinée aux foyers modestes à très modestes pour lutter contre la précarité énergétique ;
  7. La prime énergie, ou « Coup de pouce économies d’énergie », permettant de financer des travaux de chauffage et de rénovation dans les résidences principales et secondaires ;
  8. Les aides locales : rapprochez-vous de votre conseil départemental ou régional pour vérifier s’il propose des aides supplémentaires pour financer votre projet photovoltaïque.

Les différents types de panneaux solaires photovoltaïques et leurs spécificités

Le choix du bon type de panneau est un critère crucial pour garantir la performance et la rentabilité de votre installation photovoltaïque. Forcément, chaque type de panneau possède des points forts et des faiblesses en termes de rendement, de durabilité et de coût. Explorons les trois types de panneaux les plus courants dans l’Hexagone pour vous aider à faire un choix éclairé.

Les panneaux solaires monocristallins, polycristallins et amorphes

Aidez-vous du tableau de synthèse pour identifier le type de panneaux solaires le plus adapté à votre situation et à votre budget.

Type de panneauDéfinitionAvantagesInconvénients
MonocristallinFabriqué à partir d’un seul cristal de silicium pur.Rendement élevé (15 – 22 %)Bonne performance dans des conditions de faible luminositéEsthétiquement élégantCoût plus élevé
Nécessite moins d’espace, mais pas idéal si l’espace est limité
PolycristallinFabriqué à partir de plusieurs cristaux de silicium fondus ensemble.Coût inférieur par rapport aux panneaux monocristallinsRendement moyen (13 – 18 %)Rendement légèrement inférieurEsthétiquement moins attrayant (granuleux et bleuâtre)
Amorphe (silicium amorphe)Fabriqué à partir de silicium non cristallin déposé en couches minces sur un substrat.Coût le plus basLéger et flexiblePeut être utilisé sur des surfaces non planes et pour des applications portablesRendement faible (6 – 12 %)Durée de vie généralement plus courteNécessite plus d’espace pour une puissance équivalente

Les différences de rendement et de durabilité entre les différents types de panneaux

Le rendement et la durabilité des panneaux solaires varient en fonction du type de technologie utilisée dans leur fabrication. 

Les panneaux monocristallins offrent le rendement le plus élevé parmi les trois types principaux de panneaux solaires, notamment grâce à la pureté du cristal de silicium utilisé dans leur fabrication. Les panneaux monocristallins sont composés d’un seul cristal de silicium, ce qui permet une circulation plus efficace des électrons et une meilleure conversion de l’énergie solaire en électricité. En conséquence, les panneaux monocristallins ont un rendement énergétique de 15 à 22 %.

En termes de durabilité, les panneaux monocristallins ont également une durée de vie plus longue qui peut dépasser les 25 ans. La fabrication de haute qualité et le matériau pur du silicium contribuent à leur longévité.

Les panneaux polycristallins sont fabriqués à partir de plusieurs cristaux de silicium fondus ensemble, ce qui entraîne un rendement légèrement inférieur à celui des monocristallins. Les limites entre les différents cristaux créent des « barrières » qui gênent le mouvement des électrons et réduisent l’efficacité de la conversion de l’énergie solaire en électricité. En conséquence, les panneaux polycristallins ont un rendement énergétique de 13 à 18 %.

En ce qui concerne la durabilité, les panneaux polycristallins ont également une longue durée de vie, bien que légèrement inférieure à celle des monocristallins. On l’estime généralement à + 20 ans.

Enfin, les panneaux amorphes sont fabriqués en déposant des couches minces de silicium non cristallin sur un substrat. Cette technologie de couches minces entraîne un rendement nettement inférieur à celui des panneaux monocristallins et polycristallins, avec des taux de rendement compris entre 6 et 12 %. Ce rendement modéré est causé par le « désordre atomique » du silicium amorphe, qui limite la capacité du matériau à convertir efficacement l’énergie solaire en électricité. La durée de vie des panneaux amorphes est aussi plus faible, en raison de leur sensibilité à la dégradation induite par la lumière (phénomène de « Staebler-Wronski »). Cependant, des améliorations technologiques ont permis d’augmenter la durée de vie de certains panneaux amorphes, qui peuvent maintenant atteindre 15 à 20 ans avec un rendement correct.

Quel type de panneau solaire choisir pour son installation photovoltaïque ?

Évidemment, si vous en avez le budget, optez pour des panneaux solaires monocristallins. Si vous êtes toutefois dans une optique d’optimisation budgétaire, prenez en compte les critères suivants : 

  1. Rendement énergétique : si vous recherchez un rendement élevé pour optimiser la production d’énergie dans un espace limité, les panneaux monocristallins sont les plus adaptés. Les panneaux polycristallins peuvent être une alternative intéressante si vous disposez de plus d’espace et que vous souhaitez réduire les coûts. Les panneaux amorphes sont plus adaptés aux applications à faible consommation d’énergie, comme les chargeurs solaires portables ;
  2. Coût de l’investissement initial : les panneaux monocristallins sont plus chers que les panneaux polycristallins en raison de leur processus de fabrication et de leur rendement supérieur. Les panneaux amorphes sont les moins chers, mais leur rendement inférieur peut ne pas compenser leur coût réduit ;
  3. Durabilité et garantie : les panneaux monocristallins et polycristallins ont une durée de vie plus longue et offrent des garanties plus étendues que les panneaux amorphes. Si la durabilité et la garantie sont importantes pour vous, privilégiez les panneaux monocristallins ou polycristallins ;
  4. Conditions climatiques et environnementales : les panneaux monocristallins sont plus efficaces dans des conditions ensoleillées (sud de la France notamment), tandis que les panneaux amorphes peuvent mieux fonctionner dans des conditions de faible luminosité et de temps nuageux. Les panneaux polycristallins offrent un compromis entre les deux. Tenez compte des conditions climatiques et de l’exposition au soleil de votre région pour choisir le type de panneau le mieux adapté ;
  5. Esthétique : les panneaux monocristallins ont une apparence uniforme et noire, tandis que les panneaux polycristallins ont un aspect bleuâtre et présentent des motifs de cristaux visibles. Les panneaux amorphes peuvent être plus discrets en raison de leur structure en couches minces. Si l’apparence de votre installation solaire est importante pour vous, tenez compte de l’esthétique de chaque type de panneau.

Panneaux solaires : tour d’horizon des avis des utilisateurs

Les avis et les retours d’expérience des utilisateurs sont majoritairement positifs, que ce soit sur les économies d’énergie réalisées, sur la fiabilité des équipements ou sur le professionnalisme des installateurs. On relève toutefois quelques couacs, quelques déceptions et, parfois, des arnaques. Nous avons réparti ces avis et retours d’expérience dans quatre catégories.

Type d’avisExemples
Clients satisfaits par l’installateur et les économies réalisées« Je constate en moyenne 30 % d’indépendance énergétique depuis l’installation début mars. Ceci est donc conforme aux calculs initiaux, compte tenu de la luminosité d’un printemps timide en Dordogne. Je suis globalement satisfait de cet investissement. »
« Je suis satisfait de l’installation et des équipements fournis. La qualité du travail et le rendement promis sont là. »
« Pose des panneaux parfaite par mon installateur. Après 3 semaines d’utilisation, la production est optimale. A confirmer dans le temps. Surtout, un énorme merci à mon installateur. »
Clients satisfaits de l’installation, mais qui n’ont pas réalisé les économies d’énergie espérées« Je n’ai pas de problème avec les 8 panneaux de 500 WC installés en décembre 2022. Avec 4 kWc, je produis instantanément au maximum 2,7 kWh. J’espère qu’en pleine saison, je pourrai produire au moins 3,5 kWc. C’est ce qu’on m’a promis. »
« Installation de 3 kWc. Je suis déçu de la production qui chute énormément avec le moindre temps qui n’est pas du plein soleil, et qui est logiquement limitée en hiver. Conclusion, il faudra juger sur une plus longue période et avec un soleil plus vertical dans le ciel. »
« La commande et le travail ont été faits bien et rapidement. Ce qui est dommage, c’est que l’un des neuf panneaux fonctionne à moins 30 %, même orienté plein sud, sans aucun obstacle et sans ombre. »
« Bientôt 1 mois d’utilisation. Je n’ai jamais dépassé les 4,8 kW pour 6 panneaux installés, les jours de plein soleil. (Environ 80 %) Cela me paraît peu à cette période. »
Clients satisfaits, mais déçus d’apprendre que les procédés de fabrication des panneaux solaires ne sont pas forcément écologiques« J’ai appris que ça se recycle mal, se jette après une dizaine d’années. Que le transport des matériaux pollue beaucoup… »
« Le gros problème des panneaux solaires, c’est le recyclage et l’énergie consommée pour leur fabrication. Les panneaux photovoltaïque atteignent en moyenne un rendement de 30 %, les meilleurs allant jusqu’à 40%, mais les panneaux avec les meilleurs rendements nécessitent plus d’énergie à la fabrication et sont plus compliqués à recycler, c’est un cercle vicieux ».
Clients insatisfaits pour diverses raisons« De nombreuses erreurs techniques dans le dossier d’étude ont amené à l’annulation du projet. Equipe peu professionnelle, et peu intéressée par le projet. Décevant. »
« J’ai dépensé des milliers d’euros pour acheter 60 panneaux et ils finissent par produire 20 % de ce qu’ils étaient censés faire ! » 

FAQ : nos réponses à vos questions sur les avis panneaux photovoltaïques

Voici une petite synthèse des principaux points abordés dans ce guide complet sur les avis panneaux photovoltaïques.

L’installation de panneaux solaires est-elle rentable ?

Il est indéniable que la rentabilité des installations photovoltaïques s’est nettement améliorée au cours des dix dernières années, rendant l’investissement en panneaux solaires plus attractif pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. 

Cette amélioration de la rentabilité s’explique par des facteurs économiques, technologiques et réglementaires comme la baisse des prix des panneaux solaires (- 80 % sur les 20 dernières années), l’allongement de leur durée de vie, la flambée des prix des énergies fossiles et les incitations gouvernementales. 

La rentabilité de votre investissement dépend de variables sur lesquelles vous avez la main, comme le choix des panneaux et de l’installateur, ainsi que de variables exogènes, notamment les conditions climatiques. Si l’installation est réalisée dans les règles de l’art, il est possible de rentabiliser l’investissement en 10 à 15 ans.

Quels sont les inconvénients des panneaux solaires ?

Les panneaux solaires sont une excellente solution pour produire de l’énergie renouvelable, mais il y a quelques points négatifs à prendre en considération pour éviter les mauvaises surprises :

  • Le coût initial de l’installation peut être élevé, mais les aides et les incitations financières du gouvernement (et l’optimisation de l’installation) peuvent vous aider à limiter le reste à charge ; 
  • Les panneaux solaires nécessitent une maintenance régulière et peuvent parfois nécessiter des réparations. En choisissant un installateur de confiance et en suivant les recommandations d’entretien, il est possible de minimiser ces coûts ;
  • Certains propriétaires peuvent trouver les panneaux solaires inesthétiques, mais des solutions alternatives comme les panneaux intégrés au bâti ou des tuiles solaires sont disponibles pour une installation plus discrète ;
  • Il est important de prendre en compte les limitations géographiques en termes d’ensoleillement. Les régions avec plus d’ensoleillement sont plus adaptées pour les installations solaires, mais il est possible d’installer des panneaux solaires dans des régions moins ensoleillées en adaptant la taille et l’orientation de l’installation.

Est-il toujours intéressant d’installer des panneaux solaires photovoltaïques ?

Les professionnels prennent en compte plusieurs facteurs pour déterminer si une installation photovoltaïque est réalisable pour une maison ou une entreprise :

  • Ensoleillement : les zones qui bénéficient d’un ensoleillement plus important, comme le sud de la France, garantiront forcément une performance plus importante. Toutefois, même dans les régions moins ensoleillées, les panneaux solaires peuvent être rentables si l’installation est conçue de manière intelligente ;
  • Orientation et inclinaison des panneaux : les panneaux solaires doivent être orientés plein sud pour maximiser leur production d’énergie. Un décalage de 30 degrés vers l’est ou l’ouest peut entraîner une diminution de la production d’énergie de 10 à 15 %. De même, une inclinaison trop faible ou trop élevée peut réduire la production d’énergie de 5 à 10 % ;
  • Surface et espace disponibles : la surface nécessaire pour une installation photovoltaïque dépend de la puissance et du rendement des panneaux. Les panneaux à haut rendement sont plus chers, mais peuvent produire plus d’énergie sur une surface réduite. Si l’espace disponible sur le toit est limité, une installation au sol peut être envisagée ;
  • Structure et solidité du bâtiment : les panneaux solaires et les équipements associés peuvent peser jusqu’à 15 kg/m². Si la structure du bâtiment n’est pas suffisamment solide, des travaux de renforcement peuvent être nécessaires, augmentant ainsi le coût global de l’installation ;
  • Occupation du logement : si vous prévoyez de déménager dans un proche avenir, la rentabilité de l’installation photovoltaïque pourrait être réduite en raison du temps limité pour récupérer l’investissement initial et au coût de démontage et de réinstallation ;
  • Coût et rentabilité de l’installation photovoltaïque : l’investissement initial, la rentabilité de l’installation, la période de retour sur investissement et les changements futurs dans les incitations gouvernementales peuvent entamer la faisabilité du projet ;
  • Réglementations locales : dans certaines zones protégées, des restrictions spécifiques peuvent s’appliquer aux installations solaires. Il est donc important de demander les autorisations nécessaires avant de commencer le projet.
fr_FRFrench (France)